Sur les traces du Naviglio de la Martesana: 40 km de couleurs, parfums et de plaisantes haltes

L’itinéraire que nous vous proposons dans les lignes suivantes, est particulièrement indiqué pour les enfants et pour ceux qui ne sont pas entrainés à pédaler. Il est en effet possible de rebrousser chemin avec la ligne verte du métro qui longe tout le parcours tout en transportant le vélo à condition d’utiliser le dernier wagon du train et d’informer le contrôleur ATM. En plus le parcours passe à travers des parcs, des jardins où trouver des fontaines pour se désaltérer, des tables et des bancs pour manger et, enfin, des mécaniciens vélo dans les villages traversés en cas de crevaison ou d’autres problèmes techniques.

Le départ se situe dans la frénésie du trafic de rue Melchiorre Gioia, d’où l’on commence la remontée du canal Naviglio sur la partie droite -l’alzaia – à commencer par la Cassina de‘ Pomm (et en face à l’église de Sainte Maria Goretti, numéro 193) pour arriver au Sanctuaire de la Divine Maternité de Trezzo d’Adda, environ quarante kilomètres au Nord-Est, sur un relief plat ou légèrement en montée. Le fond de la route ainsi que la balustrade sojt en bonne condition sur tout le parcours, en bonne partie illuminée, et ceci permet l’utilisation de n’importe quel vélo et presque à n’importe quelle heure. La première partie se déroule entre Greco e Gorla en direction Est et jusqu’à l’avenue Padova. Si il est vrai que le Naviglio est l’eau pour les potagers il est vrai aussi que la piste cyclable est l’air pour ceux qui survivent en ville: cyclistes du dimanche en excursion, cyclistes de tous les jours qui vont travailler; mamans avec leurs enfants, jeunes avec leurs chiens, marcheurs essoufflés. Tous ensemble et chacun pour soi car il y a la place pour tout le monde tandis que l’on arrive au croisement avec l’avenue Padova, à la hauteur de la maison des Chasseurs Alpins de Crescenzago. Ici l’on vire sèchement à gauche vers rue Idro jusqu’à se que l’on croise le fleuve Lambro.

Poursuivant à Cologno Monzese et Vimodrone la piste cyclable court le long des prés avec des jeux pour enfants et des fermes peuplées de poules, qui pourraient être plus intéressantes que les jeux. Les espaces sont plus amples, la vue de l’horizon revient et les couleurs du ciel changent. De l’autre rive du Naviglio se reflètent dans l’eau les villas comme villa Cazzaniga e Villa Alari Visconti, jusqu’à Cernusco où l’on croise “villa di delizia” du XVII ème siècle et successivement Villa Borromeo et Villa Melzi d’ Eril, où a séjourné Léonard de Vinci qui a étudié, peint et vécu le Naviglio.
L’étape successive est Cassina de’ Pecchi où la piste partage quelque mètres d’asphalte avec la station de métro, pour poursuivre jusqu’à Gorgonzola par exemple où la piste rétrécit juste devant à une curieurse construction en bois qui domine le Naviglio comme un pont mais qui est fermée comme une habitation, avec des fenêtres et des locaux et qui relie villa Busca avec un lotissement privé. La curiosité de chercher l’accès à cet édifice porte à découvrir une splendide mosaïque représentant une Vierge avec un enfant, juste quelques mètres à gauche.

Retournant sur la piste cyclable et à travers le village (où nous suggérons une halte au premier glacier!) , se trouve la gracieuse terrasse sur le canal du restaurant “La stazionetta”, que l’on rejoint grâce à un pont piéton qui a été placé là pour ne pas renoncer aux tentations en particulier à l’heure du déjeuner.
Passant Bellinzago et Inzago, nous vous suggérons de vous arrêter au glacier du pont et pour un repas complet à la taverne de Groppello “Il buco” où vous apercevrez dehors plusieurs vélos et, à l’intérieur, un groupe de jeunes d’un certain âge.
Après Groppello, la piste devient si belle à donner envie malgré la fatigue : non goudronnée, sans berges et sans lumières elle est au fil du naviglio à gauche at à peu de mètres du fleuve Adda à droite. C’est le Parc de L’Adda Nord : plus de foret que de prés, humidité parfums de plantes et bruits d’animaux. Mais aussi le silence. Quelques kilomètres plus tard vous voici a Vaprio d’Adda.

A Vaprio l’on passe près de la maison du gardien des eaux, la personne qui réglait le système des eaux entre le fleuve et le canal Naviglio et qui encaissait le paiement de passage. Mais c’est aussi un lieu d’une certaine beauté qui a inspiré entre autres Bernardo Bellotto pour les “quatre vues de Vaprio et Canonica”. Même Léonard étudiait et s’inspirait de ce point de vue – Villa Melzi d’Eril est tout près – la preuve en est qu’à l’occasion de la récente restructuration de l’édifice a été incluse la galerie interactive « Leonardo in Adda”.
La pista cyclable qui avait disparu pour laisser place à la route, apparait à nouveau à la fine de la petite montés qui tourne le dos au ponte de Vaprio et comme avant l’on y trouve des retraités qui promènent et des jeunes qui courent. Après quelques kilomètres de foret voici Concesa, la fraction de Trezzo d’Adda où nait le Naviglio del a Martesana. Observé, surveillé et protégé par le Sanctuaire de la Divine Maternité, le Naviglio prend naissance en ce lieu, dans le dernier angle Nord de la Province de Milan mais avec l’air frais et la végétation parfumée. La piste passe à gauche et poursuit sa route étroite comme un sentier, tout près de l’eau qui demande un peu d’attention, pour rejoindre avec un minimum effort le Château Visconteo.

Trezzo_adda_centrale_4

Ici l’on peut faire une halte au lavoir qui depuis plusieurs années et un café et bar a vin, le premier des nombreux établissement à proximité de la digue pour jouir de la tranquillité de ce miroir d’eau.

di Cristiano Fabris

Sur les traces du Naviglio de la Martesana: 40 km de couleurs, parfums et de plaisantes haltes ultima modifica: 2015-04-08T12:26:04+02:00 da expo
2019 Driving Lombardia - P.Iva 06702290963 - info@drivinglombardia.com - Cookie policy & Privacy